Le Bestiaire

Le Bestiaire imparfait de Fantasia recense toutes les créatures vivantes, de tous types et de toutes espèces, qui ont été aperçues ou rencontrées un jour par les Explorateurs Multiversels. Ce bestiaire est par définition incomplet, il sera révisé et augmenté à chaque mise à jour de ce site : ainsi, vos aventuriers ne rencontreront pas deux fois la même créature lors de leurs explorations de Fantasia ! Bien entendu, vous pouvez ajouter à ce bestiaire des créatures inventées par vous en me les envoyant par mail.


Le Bestiaire Phantasmagorique
Toutes les créatures vivantes de Fantasia, depuis l'insecte invisible qui parasite les maisons aux monstres légendaires qu'affrontent les aventuriers. 
Une galerie riche en surprises et en mystères. Suivez le guide, la visite commence !


 L'Herbier Fantasien
Découvrez les plantes de Fantasia en tous genres, non moins originales que leurs confrères bestiaux.


La Petite Fabrique de Monstres
Et maintenant, créez les vôtres... cette rubrique vous fournira idées et conseils pour construire votre propre Bestiaire personnel... et original !   

*

Et pour finir, une citation qui convient bien à ce Bestiaire :

" Tous les êtres circulent les uns dans les autres, par conséquent toutes les espèces... tout est en un flux perpétuel... Tout animal est plus ou moins homme ; tout minéral est plus ou moins plante ; toute plante est plus ou moins animal. Il n'y a rien de précis en nature... [...] Toute chose est plus ou moins une chose quelconque, plus ou moins terre, plus ou moins eau, plus ou moins air, plus ou moins feu ; plus ou moins d'un règne ou d'un autre...[...] Et vous parlez d'individus, pauvres philosophes ! Laissez là vos individus ; répondez-moi. Y a-t-il un atome en nature qui soit rigoureusement semblable à un autre atome ?... Non... Ne convenez-vous pas que tout tient en nature et qu'il est impossible qu'il y ait un vide dans la chaîne ? Que voulez-vous donc dire avec vos individus ? Il n'y en a point, non, il n'y en a point... Il n'y a qu'un seul grand individu, c'est le tout."

- Diderot, Le rêve de d'Alembert.